Finale Nationale

Aisi, Gulien et Reaphe remportent Hip Hop Talents

Parmi les 12 lauréats des sélections régionales du concours Hip Hop Talents qui ont performé lors de la finale samedi 30 septembre sous la Canopée des Halles puis à la Gaîté Lyrique (Paris), 3 gagnants – 2 roubaisiens et une lyonnaise – ont convaincu la rappeuse Doria, les street artistes C215 et BEBAR, la danseuse et chorégraphe Marion Motin, le spécialiste du Hip Hop François Gautret, l’animateur de Planète Rap Fred Musa et Cédric Joubert qui représentait les Espaces Culturels E.Leclerc dans ce jury de haute volée.

La danseuse Aisi (Lyon), le rappeur Gulien (Roubaix) et le street artiste Reaphe (Roubaix) remportent chacun la dotation de 5.000 euros et les 10.000 euros d’accompagnement personnalisé dans le développement de leur carrière.

À l’issue de phases de sélections régionales et d’une finale survoltée, Hip Hop Talents est fier de voir ces jeunes talents au palmarès de cette première édition du concours. Présent en tant que juré à toutes les étapes de la compétition, Fred Musa a conclu Hip Hop Talents 2023 sur ces mots : « Je le disais à la fin des sélections régionales : à chaque étape du concours, que ce soit en rap ou en danse, les candidats nous ont régalés. Pour la finale ces talents ont été rejoints par les street artistes et ils se sont surpassés ! Bravo à eux tous et aux 3 gagnants, cette première édition a été un bonheur ! ».

Les Lauréats

  • AISI // LAURÉATE DANSE // FINALISTE LYON

    @itsj_yce

    Aisi débute l’apprentissage de la danse dès son adolescence, en Chine. Les écoles, concours et spectacles dont elle nourrit sa formation la mènent dans plusieurs pays d’Europe, ainsi qu’en Amérique. Elle forge un style expérimental, inspiré de nombreux éléments de la culture Hip Hop, et prend part au travail de diverses compagnies françaises. En 2021, elle collabore avec la Cie Black Sheep à l’occasion de la Biennale de la danse à Lyon.

    Ses impressions sur la finale : « Pour nous les danseurs, c’était même pas un battle, mais du partage. C’était impressionnant avec Petit Écume (le second finaliste) parce qu’on se connaissait pas, et pourtant notre univers se ressemble. J’ai senti beaucoup d’amour, une bonne énergie tout au long de la journée. » 

  • GULIEN // LAURÉAT RAP // FINALISTE ROUBAIX

    @gulien_off

    Rappeur lillois de 29 ans, Gulien mêle l’efficacité de sa plume et de son flow dans un style Old School sarcastique et tranchant. Il déploie dans sa musique un univers horrifique, regorgeant de punchlines assassines, qu’il poussait à l’extrême cette année dans Danse macabre, son second projet. Son rap énergique l’a conduit en finale des Buzz Booster deux années consécutives, et il est actuellement suivi par la Brigade d’Intervention Culturelle.

    Ses impressions sur la finale : « Au fur et à mesure des épreuves la pression descend, et je me suis amusé de plus en plus. Ça me motive d’être face à d’autres candidats et c’était cool de rencontrer des artistes avec chacun son propre style. Je suis fier d’avoir réussi face à eux parce que c’était pas facile. »

  • REAPHE // LAURÉAT STREET ART // FINALISTE ROUBAIX

    @r.e.a.p.h.e

    L’artiste peintre et graffeur Reaphe, originaire de Tourcoing, pratique le graffiti depuis plus de vingt ans. Autodidacte, il trouve sa griffe dans une peinture abstraite et un geste spontané, à travers lesquels il cherche à harmoniser formes, couleurs et textures. Aujourd’hui âgé de 38 ans, il expérimente dans son atelier, à Lille, les différents outils et supports qui s’offrent à lui, avant de mettre son art au contact du monde dans les friches et bâtiments abandonnés de la région.

    Ses impressions sur la finale : « On a su le thème 5 jours avant l’épreuve mais mon idée c’était d’improviser sur place et c’est ce que j’ai fait, je suis super content de voir que ça a marché. Que le jury ait apprécié le côté performance, ça m’encourage à continuer dans cette voie là. »

     

Parmi plus de 1000 candidatures et 68 artistes présents aux sélections régionales, les finalistes qui ont performé lors de la finale du 30 septembre sont :

En danse : Fatima Camara @fati_cmr • Petit Écume @petit_ecume • Candyman @candyman_badness • Aisi @itsj_yce

En rap : Black Jeez @blackjeezofficiel • Gulien @gulien_off • Sophieanne @33sophieanne • Philly @philly_vinz

En street art : Ratz One @zetarone • Reaphe @r.e.a.p.h.e • Rast @artisterast • Dano Masala @danomasala

La Gaîté Lyrique

@GAITELYRIQUE

La Gaîté Lyrique, lieu culturel de la Ville de Paris, entend répondre à l’urgence culturelle, sociale, démocratique et climatique. Avec le projet Fabrique de l’époque, entre création et engagement, elle propose de nouvelles façons de créer et d’agir ensemble, tous et toutes rassemblées autour d’un concert, d’une table ronde, d’un verre, d’une performance, d’un atelier ou d’une projection.

Les invités

MC : RÉMY REMS
@remyxrems

Avant de devenir animateur, MC et auteur, Rémy Rems baignait dans la culture Hip Hop en tant que rappeur et graffeur. Alliant avec brio son métier et sa passion, il maîtrise les codes et le langage des disciplines rap, danse et street art, ainsi que du stand up. C’est cette polyvalence qui l’a propulsé sur les scènes des plus grands évènements comme l’Urban Films Festival, le battle 7 To Smoke, le Marrakech du rire ou le Jamel Comedy Club.

DJ SENKA
@dj_senka_vrah

DJ Senka est d’abord breakeur avant que sa passion pour la musique ne le mène vers une carrière de DJ qu’il débute en 1998. Il mixe rapidement dans les plus grands battles français et internationaux comme le Battle de Meaux International, le Bboy France & Europe 2021 ou le Red Bull BC One Camp. En plus de ses talents de DJ, la diversité des genres musicaux qu’il mêle fait de lui l’un des grands producteurs breaking du moment.

Crédits Photos

Nantes : © Romain Charrier

Roubaix : © Morgan Eloy

Paris + Finale : © Medhi BSMK

Lyon : © Jim Lasouille